Qu’est-ce que Dieu attend-t-il vraiment de moi?

… jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite du Christ. Ephésiens 4:13.
La mesure du caractère que le Christ nous donne la possibilité d’atteindre … c’est la mesure parfaite. En s’efforçant de l’atteindre, l’homme voit ses sens se troubler. On se pose la question: “Prétends-tu sonder les pensées de Dieu?” Job 11:7. Toutefois, il nous a donné la possibilité de devenir semblables à lui par notre caractère. Oh! que faut-il aux hommes et aux femmes pour leur faire sentir à quel point elle est indispensable, cette transformation qui leur permettra de refléter l’image divine?
Beaucoup parmi ceux qui prétendent suivre le Christ présentent au monde une image dégradée du christianisme, parce qu’ils n’atteignent pas la mesure qui les qualifie pour être élus de Dieu. Celui qui ne prend pas constamment pour mesure la loi sainte de Dieu se crée une mesure pour lui-même. Il lui manque le principe vital de l’Evangile. C’est un serviteur inutile, car il vit et travaille à un niveau d’activité peu élevé. Il ne fait pas de la présence du Christ son soutien, et ce qu’il laisse entrevoir de la vie spirituelle est une déformation. Sa vie est une comédie. Il ne puise pas aux sources supérieures de la vie qui vient de Dieu, et il n’est pas prêt à devenir membre de la famille royale, enfant du Roi des cieux. Il est mort spirituellement, car il n’incorpore pas à sa propre vie la vie que le Christ met à sa disposition. Il ne saisit pas la puissance que le ciel lui offre pour lui permettre de vaincre.
Personne ne peut emporter au ciel les traits naturels et cultivés de son caractère. Celui qui a traîné après lui ces traits pendant son temps de grâce a mal représenté le Christ, car il a agi d’après des principes que Dieu ne peut approuver. Les principes de la véritable vie spirituelle ne sont pas compris de ceux qui connaissent la vérité mais ne la mettent pas en pratique.
Le Seigneur demande des réformes, des réformes précises, bien marquées. Ceux dans le cœur desquels le Christ abonde manifesteront sa présence dans leurs relations avec leur prochain. Mais les principes de certains ont dévié depuis si longtemps qu’ils en ont perdu le discernement, et la flèche atteint rarement le but. Comment peut-on y remédier? Ce n’est possible qu’en prêtant attention à la prière du Christ: “Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité. Comme tu m’as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde. Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu’eux aussi soient sanctifiés par la vérité.” Jean 17:17-19. Il n’existe pas une manière détournée par laquelle l’œuvre de la sanctification puisse prendre place.

Que représente l’huile dans la parabole des dix vierges et comment en avoir suffisamment?

Mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l’huile dans des vases. Matthieu 25:4.
Les deux catégories de vierges représentent les deux classes de personnes qui disent attendre le retour du Seigneur. Toutes sont appelées des “vierges” à cause de la pureté de leur foi. Leurs lampes représentent la Parole de Dieu. … L’huile est le symbole du Saint-Esprit. …
Dans la parabole, les dix jeunes filles sont allées à la rencontre de l’époux. Elles avaient toutes des lampes et des vases à huile. Pendant un certain temps, on ne faisait aucune différence entre elles. Ainsi en est-il de l’Eglise à la veille de la seconde venue du Christ. Tous les chrétiens ont la connaissance des saintes Ecritures, tous ont entendu le message de la proximité de la venue du Seigneur et attendent avec confiance son apparition. Mais il en est à cette époque comme dans la parabole. Un certain délai se produit aussi, mettant la foi de chacun à l’épreuve. Quand retentit le cri: “Voici l’époux, allez à sa rencontre”, beaucoup ne sont pas prêts. … Ils ne possèdent pas le Saint-Esprit.
Sans l’Esprit de Dieu, la connaissance de sa Parole est vaine. Toute théorie de la vérité qui n’est pas accompagnée du Saint-Esprit ne peut vivifier l’âme et sanctifier le cœur. … Sans l’illumination de l’Esprit, il est impossible de distinguer la vérité de l’erreur, et on succombe inévitablement aux habiles tentations de Satan.
La grâce de Dieu a été gratuitement offerte à chaque homme. … Le caractère ne se transmet pas; personne ne peut avoir la foi pour un autre, car le caractère est le fruit de l’Esprit. … Dans la parabole, les vierges sages avaient de l’huile dans leurs vases, outre celle qui se trouvait dans leurs lampes. Ces lampes purent brûler sans que la flamme en baissât pendant toute cette nuit de veille. … C’est ainsi que les disciples de Jésus-Christ doivent briller dans les ténèbres du monde. Grâce au Saint-Esprit, la Parole de Dieu est une lumière qui devient une puissance transformatrice dans la vie de celui qui la reçoit.
Demandez à Dieu de vous accorder en abondance l’huile de sa grâce.