Pourquoi la mort existe-t-elle? 2/4

Ce chapitre est basé sur Genèse 1.
Le Père et le Fils entreprirent l’œuvre grandiose et admirable qu’ils avaient projetée: la création du monde. Lorsqu’elle sortit des mains de son Créateur, la terre était d’une éclatante beauté. Sa surface était ondulée de montagnes et de collines, parsemée de rivières et de lacs. La terre n’était pas une immense plaine; la monotonie du paysage était rompue par des collines et des montagnes, non pas escarpées et déchiquetées comme de nos jours, mais avec des formes belles et régulières. On n’apercevait pas de rocs saillants et rugueux; ils se trouvaient sous la surface du globe, servant de charpente à la terre. Les eaux étaient convenablement réparties. Les collines, les montagnes et les plaines magnifiques étaient couvertes de plantes, de fleurs et d’arbres majestueux de toute espèce, d’une taille et d’une beauté bien supérieures à celle des arbres que nous voyons aujourd’hui. L’air était pur et sain, et la terre ressemblait à un merveilleux palais. Les anges se réjouissaient en contemplant les œuvres admirables du Seigneur.

Dès que la terre fut créée et peuplée d’animaux, le Père et le Fils mirent à exécution le dessein qu’ils avaient conçu avant la chute de Lucifer: créer l’homme à leur image. Ils avaient collaboré dans la création de la terre et de toute créature vivante. Alors Dieu dit à son Fils: “Faisons l’homme à notre image”.

Quand Adam sortit des mains de son Créateur, il avait une taille élancée et des formes tout à fait harmonieuses. Sa stature était deux fois plus élevée que celle des hommes de la génération actuelle. Ses traits étaient d’une beauté parfaite. Son teint, ni blanc ni livide, était frais et resplendissant de santé. Eve, qui était moins grande qu’Adam, dépassait de peu la hauteur de ses épaules. Elle aussi était belle; ses formes étaient parfaitement harmonieuses et pleines de charme.

Le couple innocent ne portait aucun vêtement artificiel. L’homme et sa femme étaient nimbés comme les anges d’un voile de lumière et de gloire qu’ils conservèrent aussi longtemps qu’ils furent obéissants. Tout ce que Dieu avait fait n’était que beauté et perfection, et rien ne semblait manquer au bonheur du premier couple humain. Mais Dieu voulut donner à Adam et Eve une autre preuve de son grand amour en préparant un jardin qui fût leur demeure particulière. Ils devaient passer une partie de leur temps à cultiver ce jardin avec joie, à recevoir la visite des anges, à écouter leurs instructions et à méditer toujours avec joie. Leur travail n’était pas fatigant mais plaisant et stimulant. Ce jardin magnifique était leur demeure.

La terre était recouverte d’un superbe manteau de verdure, et des milliers de fleurs odoriférantes de toutes couleurs poussaient à profusion. Tout respirait le bon goût et la beauté. Au milieu du jardin se dressait l’arbre de vie, dont la gloire éclipsait tous les autres. Son fruit, qui ressemblait à des pommes d’or et d’argent, était destiné à perpétuer l’immortalité. Ses feuilles avaient des vertus curatives.

Adam et Ève dans le jardin d’Éden

En Eden, le saint couple vivait un bonheur sans nuages. Il possédait un pouvoir sans limites sur tous les êtres vivants. Le lion et l’agneau jouaient paisiblement autour d’Adam et Eve ou sommeillaient à leurs pieds. Des oiseaux au plumage de toutes les couleurs voletaient parmi les arbres et les fleurs, en faisant entendre leurs chants mélodieux pour louer leur Créateur.

Adam et Ève

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s